10 Questions pour Miss Haïti Hispanoamericana 2015

Elle est à peine élue 3e dauphine Miss Haïti 2015 que Carène Vertus se met en route pour la Bolivie. Du 12 au 24 octobre, c’est elle qui défendra nos couleurs au Reina Hispanoamericana 2015.

Photo: Hugue-Robert Marsan

Carène Vertus, ton palmarès jusqu’au 2 octobre dernier, c’était quoi? Miss Caraïbes Hibiscus Haiti en novembre 2012 à St Martin Miss Haïti Pageants International à Brooklyn NY  

  • Miss Haiti Caraibes Hibiscus en Août 2012,
  • Miss Caraïbes Hibiscus Haiti en novembre 2012 à St Martin,
  • Miss Humanity International 2014 à la Barbe – d’où je suis sortie 4th RU,
  • Miss Haïti Pageants International à Brooklyn NY et
  • Miss World Haiti 2015 où j’ai été élue 3rd RU.

Et maintenant… Miss Haïti Hispanoamericana 2015.   Qu’est ce qui t’a motivé à vouloir y aller ?

Le désir de représenter Mon Haïti ; de promouvoir la culture haïtienne à travers mes tenues qui ont été confectionné par des designers Haïtiens ; de connaitre d’autres cultures aussi. Ce concours m’offre la possibilité de faire valoir la beauté, l’élégance, l’intelligence des femmes, spécialement nos femmes courageuses. Sans oublier que j’aurai la chance de présenter Mon Project de l’eau pure pour Canaan à des gens qui voudront m’accompagner vraiment sur le chemin.

 

De la finale de Miss Haïti 2015 au début du concours Reina Hispanoamericana 2015, il n’y a qu’un intervalle de 10 jours. Penses-tu être prête pour y participer ?

Au contraire suis plus prête que jamais (sans pause j’aime ça) parce que j’étais déjà en compétition. L’énergie est encore là accompagnée de ma passion. Et ce sera le parfait moment pour moi de prouver aux yeux du monde entier les ruses qui se trouvent dans certain concours en Haïti.

As-tu pu trouver facilement des sponsors ?

Les sponsors n’accompagnent pas vraiment les Miss pour les déplacements. Grâce â Dieu j’ai ma famille qui m’aide avec les frais, les designers qui m’offre des vêtements comme Phelicia Dell, Murielle Leconte, Jobie Pierre Paulection. J’ai des bijoux de Daphenée Floreal et de Marjorie Nerette. Magali Febles aussi qui est la directrice du concours pour Haïti. Je n’ai reçu d’argent en liquide de personne mais j’ai eu le support de quelques personnes très généreuses en vers moi qui ont voulu m’aider à mieux représenter Notre Chère Haïti comme Mak&Za store 

Reina Hispanoamericana est un concours de beauté typiquement espagnol. Parles-tu espagnol couramment ? Penses-tu, le temps d’un concours de beauté, pouvoir t’intégrer avec aisance dans la culture hispanique?

Le concours Reina Hispanoamericana est en Espagnol, mais j’ai un traducteur pour mes interviews. Je sais beaucoup de chose sur la culture hispanique parce que j’adore les Latino et mon petit ami est un Latino aussi. J’ai toujours voulu participer dans un concours avec les Latino. Ils sont très sympathiques. J’aurai la chance d’apprendre d’avantage sur eux.

 

Salsa, meringue, rumba… ça ne te fait pas peur ?

Oh non ! Je connais bien ma salsa et mon meringue grâce a des cours que j’ai suivis dans différentes écoles de danse en Haïti.

Nous le savons tous, tu as l’habitude des concours de beauté. Cependant, qu’est-ce que le concours Miss Haïti 2015 t’a appris de plusqui te servira en Bolivie ?

Miss World Haïti n’était qu’un moment de réchauffement pour moi avant tout. J’avais déjà mon plan B en tête. Mais le concours m’a apporté bien de choses de plus sur l’attitude, les positions à prendre devant une caméra ; comment s’imposer devant le jury. Et j’ai une chance de connaitre 9 merveilleuses femmes. Elles sont uniques à leur manière. Je pense que ces points vont améliorer mes performances en Bolivie.

Le titre de « Miss Humanitaire » que tu as gagné à Miss Haïti 2015 cache la valorisation de quelle cause qui te tient à cœur ?

La cause de Canaan. Je voudrais apporter de l’eau pure pour 30 000 victimes vivant dans une situation difficile, sans les services de base. Je voudrais installer 20 pompes solaires dans 20 localités avec 20 citernes et bien d’autres choses encore. Et le titre de « Miss Humanitaire » représente donc beaucoup pour moi, pour ma fondation,  la Fondation Carène Vertus, que j’ai créée très tôt dans ma vie dans la commune de la Croix-des-bouquets.

En plein concours de Miss Haïti on t’as vu partir pour Miami pour obtenir un prix aux 5 Continents Award Ceremony. Qu’est-ce que c’est?

Le 5 continents Award Ceremony est une organisation dirigé par Mr et Mme Serge Napoléon depuis 18 ans. Ils organisent des galas pour rendre hommage à des gens qui ont marquer leur présence dans des domaines différents tel que: chant, musique, danse, mannequinnequinat. Les Miss, les ambassadeurs, les promoteurs, les designers, les artisans, les acteurs, les politiciens et bien d’autres personnages publics venus des 5 continents. Ce fut un plaisir pour moi de me voir honorer avec des grands tel que Murielle Leconte, Toto Nesesite, Choubou, Rodrigue Milien, Daniel Fils-Aimé et autres.

En 2012, Sarodj Bertin Miss Haïti 2010 est devenue Reina Hispanoamericana. L’année dernière, Carolyn Desert, Miss Haïti 2014, tout étant finaliste dans quatre divisions, nous a ramené un prix et le titre de 3e dauphine. Si le 24 octobre prochain tu es couronnée Reina Hispanoamericana 2015, quel projet réaliseras-tu en premier?

Je me porterais volontaire pour pourvoir réunir Haïti et la République Dominicaine qui est notre voisin. Promouvoir la paix entre des deux pays. Faire la réconciliation entre les deux peuples. Réaliser des projets humanitaires avec la Fondation Carène Vertus.