Un Interview avec Raquel Pelissier, Miss Univers Haïti 2016

Elle est belle, elle est intelligente.  Depuis son couronnement entant que Miss Univers Haïti 2016, Raquel Pelissier fait la une.  Malgré son horaire maintenant très chargé, elle a pris le temps de s’entretenir avec nous.

Photo:  Frederick Alexis

Photo:  Frederick Alexis

Raquel Pelissier, depuis 2010 vous vivez en Espagne et vous y étudiez toujours.  Alors qu’est-ce qui vous a motivé à revenir en Haïti participer dans un concours de beauté ?

En fait, c’est en 2011 que j’ai déménagé à Madrid pour entrer à l’Université Complutensede Madrid d’où j’ai obtenu mon diplôme.  J’ai toujours voulu participer dans les concours de beauté mais j’ai préféré donner la priorité à mes études.  Je me suis fixée beaucoup d’objectifs à atteindre cette année et remporter la couronne de Miss Univers Haïti était l’un d’entre eux.  Habiter à l’étranger m’a permis de découvrir l’image que le reste du monde se fait d’Haïti et j’ai voulu changer ça.  C’est une belle opportunité qui s’offre à moi pour montrer la beauté d’Haïti et de sa culture.

Vous avez un degré en Optométrie, une License en Recherches Scientifiques, vous faites de la dance aérienne, vous parlez 4 langues, maintenant vous êtes Miss Univers Haïti 2016… Que pensez-vous de vous-même ?

Ce que je pense de moi-même ?  S’il y a quelque chose dont je suis certaine c’est que j’aime me donner des défis.  À chaque fois que je sens que je m’enlise dans la routine, j’ajoute quelque chose de nouveau pour me retirer de ma zone de confort.  Je crois que c’est la seule manière de grandir.

Que signifie pour vous :  «Confidently Beautiful » (Beauté en toute confiance) ?

Être ‘confidently beautiful’ signifie pour moi embrasser ma beauté tant intérieure qu’extérieure dans le but d’aider toutes les femmes à embrasser la leur.  Dieu a créé la beauté sous toutes les formes et couleurs.  Nous devons d’abord et constamment reconnaitre ce que nous valons pour que les autres fassent de même.

Comment vous décririez votre garde-robe et vos routines de beauté ?

Dès qu’il s’agit de mes vêtements et de mon maquillage, j’aime la simplicité et l’élégance.  Je pense que peu c’est mieux.

Vous aimez beaucoup lire.  Quel livre pensez-vous qu’une personne devrait lire au moins une fois dans sa vie ?

Je suggérais « 1984 » de George Orwell.  C’est un roman futuriste qui dépeint un monde qui souffre sous l’emprise d’un régime totalitaire dans lequel les rues et les maisons sont infestées d’écrans qui contrôlent la population en tout temps.  Ce livre m’a fait comprendre que le monde qu’il décrit n’est pas plus différent de celui dans lequel nous vivons actuellement puisque, avec la technologie, notre vie privée est en jeu.  Ça m’a aussi fait découvrir la mince démarcation qui existe entre sécurité et vie privée et pourquoi certain gouvernement utilise notre sécurité comme un prétexte pour nous contrôler, surtout après un acte terroriste.

Mise à part Miss Univers Haïti, vous aviez aussi été élue Reina Hispanoamericana Haïti 2016.  Comment pensez-vous que cette compétition vous sera utile en Janvier prochain ?

Je n’ai jamais pris part à un concours international.  Alors je crois qu’aller en Bolivie pour participer à Reina Hispanoamericana me donnera de l’expérience ainsi que les connaissances dont j’ai besoin dans le butde briller d’avantage en Philippines à Miss Univers.

Avez-vous une plateforme ?  Qu’est-ce que c’est et comment y travaillez-vous maintenant ?

Le projet sur lequel je travaille maintenant concerne l’éducation des jeunes sur les règles de savoir-vivre et les valeurs comme le respect, non pas de soi-même et des autres uniquement mais aussi de l’environnement.  Je voudrais que les écolesintègrent le service communautaire dans leur curriculumpour que tous puissent contribuer à une Haïti plus propre.

Cette année, l’organisation Miss Univers a changé d’approche.  Est-ce que vous aimez la façon dont les choses se faisaient avant ou bien vous préférez leur nouvelle vision de la beauté ?

La nouvelle approche de Miss Univers me plait mieux.  Elle ne s’attarde plus sur la beauté superficielle.  Maintenant elle met en valeur l’   autonomisation des femmes et les aide également a attiré l’attention sur des problèmes ou les maladies diverses qui sévissent dans le monde.  Personnellement, je crois que je trouve ma place dans cette nouvelle approche parce qu’en tant que Scientifique, à travers mes recherches, je lutte pour trouver une solution à la cécité.

Un message pour toutes les haïtiennes bien éduquées mais qui hésitent à participer dans un concours de beauté au profit d’Haïti ?

Mon message serait une citation de Marian Williamson, citation vraie qui m’a beaucoup inspirée : «Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.  C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.  Nous nous demandons : qui suis-jepour être brillant, beau, talentueux et extraordinaire? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?» Cette citation m’a aidé à réaliser que j’ai ce qu’il faut pour accomplir n’importe quoi dans ma vie et ne pas laisser la peur m’empêcher d’atteindre mes objectifs.  Je veux que cette citation motive d’autres personnes autant qu’elle m’a motivé.